Barbucci Alessandro

Alessandro Barbucci est un dessinateur italien de bandes dessinées né à Gênes le 31 octobre 1973.

Dès l’âge de 18 ans, il exprime ses talents dans le monde de Disney en travaillant d’abord à la publication de diverses publications de magazines Disney pour l’Italie. Il donnera des cours de techniques aussi à l’Académie Disney malgré son jeune âge, preuve de la maturité de son coup de crayon.

La décennie des années 90 va être marquée justement par son engagement auprès de Disney. On le retrouvera d’ailleurs à la création de de la série Disney Babies ou encore le film 3D Winnie L’ourson.

C’est vers la fin des années 90 qu’il devient plus autonome dans son travail en créant avec Barbara Canepa, sa compagnie qui deviendra sa femme, la série W.I.T.C.H. Barbucci et Canepa y travaillent entre les années 1997 et 2000. Elle sera publiée initialement en France dans la revue Minnie Mag.

C’est aussi en l’an 2000 qu’il commence à publier une nouvelle saga d’héroïc Fantasy du nom de Sky-Doll. Elle y compte l’histoire d’un robot confronté à l’église dans un univers un assez décalé du nôtre. Il s’attaque là à des thèmes qu’il aime, en particulier le monde de la Fantasy et s’éloigne donc de l’univers Disney. Il prend dès lors son envol artistique sans pour autant quitter Disney.

Barbuci Alessandro y retourne d’ailleurs dès 2003 en travaillant à une série tirée d’une de ses bandes dessinées. Monster Allergy compte l’histoire du jeune Zick qui a la faculté de voir, attraper et dompter les monstres.

Dans sa bibliographie, on peut noter la belle collaboration entre Barbucci et Arleston. En effet, ce duo avec Barbucci au dessin et Arleston au scénario, publie à partir de 2013 une série intitulée Ekhö monde miroir. Christophe Arleston, c’est celui-là même qui créa dans les années 90 Lanfeust. On y retrouve d’ailleurs ici la patte graphique, le visuel coloré et ses histoires mêlant à la fois la Fantasy et l’humour. La série Ekhö, éditée par la maison d’Edition Soleil, est un beau succès. Barbucci a su faire la preuve de son habileté à changer d’univers, passant des dessins à la Disney à ceux d’Arleston.

Nous serions heureux de connaitre votre avis :-)

Laisser mon avis !