Black Hole (intégral)

La BD de Charles Burns la plus connus et de loin! Black Hole des éditions Delcourt est une BD un peu différents et dans un genre particulier, cela ne reste pas moins un ouvrage qu’on pourrait classer dans les « cultes » ou plutôt dans les classiques. Cet intégrale de Black Hole est d’ailleurs assez dérangeant du fait du thème qu’il aborde et de la façon décalée avec laquelle l’approche est effectuée.

Pour ma part, je savais à quoi m’attendre, je l’ai lu en connaissance de cause, je n’ai pas été transcendé et même un peu ennuyé de temps à autre par le dessin qui est un peu « plat » à mon goût. Bien sûr le scénario et le fond est difficilement critiquable, la façon que Charles Bruns à de nous emmener dans cet univers où l’on prend nos marques petits à petits avec un regard différent, un peu comme si on commençait en tant que spectateurs et qu’on finissait en tant que figurants, je salut cette capacité à nous faire entrer dedans, petit à petit mais bien profondément dans le quotidiens des trois personnages principaux.

J’ai aimé mais j’avais des attentes assez élevées au vu de la réputation du bouquin.

 

Pour ne rien gâcher du plaisir, je ne vais pas rentrer dans les détails et vous dévoiler seulement le résumé situé en quatrième de couverture

C’était comme une horrible partie de chat. On finit par découvrir qu’il s’agissait d’une nouvelle maladie qui n’affectait que les adolescents. On la surnomma la Peste Ado et la Crève. Les symptômes en étaient aussi variés qu’imprévisibles. Certains s’en tiraient à bon compte, quelques bosses ou une vilaine éruption cutanée. D’autres devenaient des monstres ou il leur poussait de nouveaux membres. Mais quels que fussent les symptômes, une fois touché, on était le Chat pour toujours.

Nous serions heureux de connaitre votre avis :-)

Laisser mon avis !

Votre note globale