Punk Rock Jesus (intégrale 2016)

Il n’y avait aucun besoin d’attendre son 11ème opus pour reconnaître les talents de Sean Murphy, l’auteur donc, de Punk Rock Jesus.

Punk_Rock_JesusL’histoire prend place dans un futur très proche – 2019 pour être précis, soit demain… – dans une société régie et idéalisée par le regard sur soi et évidemment le pognon. On suit les péripéties d’un lot de personnages tous aussi importants que charismatiques les uns que les autres.

Là-dessus, on apprécie le travail de l’auteur sur sa capacité à proposer une lecture très profonde de ses personnages, sans allonger du monologue solennel à foison. Une émission de télé-réalité prend possession des moyens de cloner un être humain, mais pas n’importe lequel : Jésus. Ce comics, qui rassemble à l’occasion de son édition française les 6 opus qui la constituent, raconte l’histoire du devenir de la mère-porteuse, de l’équipe scientifique qui a encadré le projet, du garde du corps de la société, du PDG de la maison de production et du gamin qui ne manquera évidemment pas de se rebeller façon mi Sid Vicious, mi Lelouch Lamperouge ; sans compter ses détracteurs et admirateurs, tous aussi cinglés les uns que les autres.

Entre le brutus, ancien de l’IRA, la blonde un peu cruche, la scientifique dévouée, le producteur audiovisuel véreux et… Jésus, y’a de quoi se délecter d’outrepasser les clichés physiologiques des personnages aux traits a priori trop usés dans la science-fiction. Sean nous propose une relecture sombre des sujets de SF au cœur des préoccupation des années 60 à une époque très proche de la nôtre, ce qui n’est pas sans évoquer le réalisme scénaristique aussi efficace que dérangeant de la série Black Mirror, shakée avec un peu de John Carpenter, histoire de garder, dans la forme, une certaine distance avec le réel.

Nous serions heureux de connaitre votre avis :-)

Laisser mon avis !

Votre note globale